mardi 6 décembre 2016

Journal d'un vampire en pyjama - Mathias Malzieu ♥♥♥♥♥

Journal d'un vampire en pyjama  -   Mathias Malzieu


Résultat de recherche d'images pour "journal d'un vampire en pyjama"


Albin Michel
18.00 €
27 Janvier 2016
140mm x 205mm
240 pages
EAN13 : 9782226321824

Présentation de l'éditeur


« Ce livre est le vaisseau spécial que j'ai dû me confectionner pour survivre à ma propre guerre des étoiles. Panne sèche de moelle osseuse. Bug biologique, risque de crash imminent. Quand la réalité dépasse la (science-) fiction, cela donne des rencontres fantastiques, des déceptions intersidérales et des révélations éblouissantes. Une histoire d'amour aussi. Ce journal est un duel de western avec moi-même où je n'ai rien eu à inventer. Si ce n'est le moyen de plonger en apnée dans les profondeurs de mon cœur. »


Mathias Malzieu

Résultat de recherche d'images pour "journal d'un vampire en pyjama"



Extrait de "On n'est pas couché"





Mon avis

Quelle claque !

Mathias Malzieu est un fou du travail, créatif, inventif, il veut toujours faire plus, il ne sait pas s'arrêter. Il est sur le point de concrétiser son rêve, son film.  Six années de sa vie pour la réalisation du film "Jack et la mécanique du coeur". Un petit bijou.
C'est le tournage du clip, Mathias se donne à fond mais il se rend compte qu'il n'a plus de souffle, il est très pâle, il n'en peut plus.  En fait il aurait pu y rester...c'est ce qu'il apprendra quelque jours plus tard.

Il fait une prise de sang et très vite il est alerté, il est en danger de mort.  Son corps, plus exactement sa moelle osseuse a arrêté de produire des globules.  Il n'a presque plus d'oxygène dans le sang, quasi-plus de plaquettes, il risque des hémorragies, c'est l'aplasie médullaire. Une solution pour (SUR)VIVRE : devenir un vampire, en effet des transfusions sanguines lui sont vitales.

Tout s'écroule, et son idée d'être père...

Il va falloir lutter, se préparer à l'idée d'une greffe et de traitements lourds.

Il s'accroche car Dame Oclès lui tient compagnie à présent.  Il a une volonté extraordinaire, l'envie de s'en sortir, grâce à Rosy sa compagne, présente plus que jamais, magnifique dans l'ombre, le soutenant dans son combat.

Alors Mathias écrit son journal, s'accroche en écrivant des chansons, de l'espoir.

Quel récit touchant, palpitant, dévoré en apnée par moments car la chose positive est que l'on connaît l'issue positive.  Coup de chapeau mérité aux infirmières pour leur empathie et leur énergie positive, aux médecins et personnel de ces services en chambre stérile, à la science et aux donneurs.

Mathias nous raconte sa renaissance il y a deux ans quasi jour pour jour.  Un récit avec beaucoup de poésie, d'humour, un récit magnifique.

J'ai terminé en réécoutant l'album. Chapeau bas Monsieur Malzieu.

J'ai eu la chance d'assister au concert de Dionysos ce printemps au Cirque Royal de Bruxelles, c'était un moment d'émotion intense, un bonheur de le retrouver sur scène avec une pêche d'enfer et une joie de vivre formidable.

Un coup de coeur.


Les jolies phrases

Puisque je suis prisonnier de mon propre corps, je dois plus que jamais apprendre à m'évader par la pensée.  Organiser ma résistance en mobilisant les ressources de l'imagination.  Je vais travailler dur au rêve de m'en sortir.  Il me faudra une volonté en fer forgé.  Un truc de marathonien.  Foulée après foulée.  Rythme et constance.  Trouver l'équilibre entre la rigueur d'un moine et la fantaisie créative.  Apprendre à faire le con poétiquement dans le cadre austère du couvre-feu que je dois respecter.  Doser l'espoir au jour le jour.  Transformer l'obscurité en ciel étoilé.  Décrocher la lune tous les matins et aller la remettre en place avant la tombée de la nuit.  Un vrai boulot de néo-vampire.

Pour moi, l'amateur de rêves, le plus beau cadeau serait de pouvoir revivre "comme tout le monde".

Ma seule possibilité de résister, c'est d'écrire.  L'urgence fait pousser des graines de livres en moi.  Je les arrose toutes et m'applique à penser que je vais trouver mon haricot magique pour crever le plafond de l'hôpital.

On se réhabitue vite aux choses du tendre quand on revient d'un champ de bataille.

Ma meilleure évasion reste ma création. L'invention.  Les liens fragiles et magiques à tisser entre rêve et réalité.  La poésie est le dessert de l'esprit, l'humour en est le fruit.





dimanche 4 décembre 2016

Ils ont rejoint mon Himalaya à lire

Ils ont rejoint mon Himalaya à lire......Black Friday

Quand mon libraire fait Black Friday.....ma PAL ne peut faire qu'une chose grimper....


Je suis à fond dans la série Magasin Général, il ne me manquera plus que le 9 ème tome pour qu'elle soit complète.  J'adore cet univers.

Magasin Général Tome 8  -  Les femmes

Magasin Général - Tome 8 - Les Femmes

Casterman
Scénario : Régis Loisel, Jean-Louis Tripp
Dessin : Régis Loisel, Jean-Louis Tripp
66 pages - 24 x 32 cm
ISBN : 9782203049222
Paru le 21/12/2012
15,50 €

Présentation de l'éditeur

L’hiver, à nouveau. Après que le charleston, ramené de Montréal par Marie, ait déferlé comme une furie sur Notre-Dame-des-Lacs, les hommes ont finalement repris le chemin de la forêt, pour y travailler tout au long de la saison froide. Le calme peut enfin revenir sur le village. Mais rien ne dit que ce soit pour très longtemps… Car Marie, après avoir partagé sa couche avec Ernest et son frère Mathurin, se découvre enceinte, sans trop savoir qui est le père – elle qui s’était toujours pensée stérile ! Pendant ce temps, Réjean, le jeune curé du village, s’est réfugié chez Noël, toujours affairé à la construction de son bateau : il se montre si perturbé par ses interrogations intimes et existentielles qu’il n’est plus en mesure d’assurer son service religieux. Effroi et panique chez les bigotes du village ! On parle même de s’en aller quérir l’évêque ! Car enfin, où donc tout cela va-t-il mener ? Plus de maire, plus de curé, des danses endiablées, des amoureux qui vivent dans le péché et des enfants sans père… N’est-ce pas tout bonnement le signe d’une malédiction lâchée sur Notre-Dame-des-Lacs ?

On reste dans la BD.  J'avais beaucoup aimé "Macaroni" , le même tandem nous entraîne dans l'univers de Magritte

Magritte   -   Campi &Zabus

Magritte

Le Lombard
Genres : Biographie / documentaire, Roman graphique
Public : 12+
Paru le : 04 novembre 2016
Pagination : 64 pages
Format : 24.1 x 31.8 cm
ISBN : 9782803670277
Prix de vente public : 14.99€

Présentation de l'éditeur

Charles Singullier est un employé ordinaire qui, pour une fois, se permet une petite originalité : il s'achète un chapeau melon au marché aux puces des Marolles à Bruxelles. Une fois le chapeau posé sur la tête, rien ne sera plus pareil pour Charles : il est victime d'hallucinations issues de l'oeuvre de Magritte. Et plus moyen d'enlever ce chapeau sauf s'il perce le mystère des tableaux de Magritte ! Une oeuvre qui s'interroge sur le sens des mots et des images et qui entraîne Charles dans un jeu de piste qui l'amènera à mieux comprendre Magritte, à le croiser, mais aussi à s'interroger sur lui-même, sur l'amour et sur la place de la fantaisie dans sa vie.

On sort des sentiers battus avec un joli livre

Publicités détournées  -  Olivier Darmon

Résultat de recherche d'images pour "publicités détournées olivier darmon"

Hoëbeke
17 x 24 cm
176 p.
ISBN : 9782842305673
Paru le 12/10/2016
18€

Présentation de l'éditeur


La puissance de la publicité qui tend à inoculer ces procédés dans les médias, et les pratiques contestées des grandes entreprises – pétroliers, constructeurs automobiles, fabricants d’alcool, cigarettiers, marques multinationales telles Nike ou Mac Donald’s... – engendrent de nombreux groupes de résistance et d’activisme culturels, et de consommateurs en colère. Chacun, à sa manière, va s’employer, souvent avec talent, à détourner et parodier la communication de ces entreprises. Images choc et ton offensif, humour décalé et sarcastique : il s’agit de dénoncer un système de valeurs charriant une idéologie caractérisée comme anti-citoyenne, consumériste et discriminatoire, moralement réprouvable et écologiquement irresponsable. Simultanément, des ONG, comme Greenpeace, et de nombreuses associations dans son sillage pastichent l’image des marques pour dénoncer leurs agissements : Esso devenu E$$O, le logo d’Areva dessinant une tête de mort ou plus récemment celui de Volkswagen associé à Dark Vader. Au moment de la Cop 21, les pubs détournées de l’association Bandalism couvrent les panneaux publicitaires des abris-bus de fausses campagnes qui disent « Roulez plus propre, du moins en apparence » en reproduisant une Volkswagen, ou encore à destination de Total où un agent de la marque déclare devant un puits de forage « notre philosophie ? Vous n’avez pas besoin de savoir ». Les consommateurs en colère, eux, protestent sur les réseaux sociaux contre les lenteurs du service après-vente de Free ou de la RATP ou ceux ironiques devant les messages optimistes des marques de prêt-à-porter. Avec la cause environnementale, le sexisme, le diktat de la maigreur et la malbouffe constituent des sujets de prédilection. Tout évènement survenant dans ces domaines est salué par une salve de satires, comme ce fut le cas lors de la révélation de l’usage de viande de cheval dans les lasagnes. Bien entendu, il n’est pas une seule campagne politique qui ne soit pas pastichée. La sphère politique est sous haute surveillance : une petite phrase ou un scandale comme l’affaire Cahuzac déclenche sa noria de parodies sur Internet, pratiquement en temps réel.

Rentrée littéraire : j'ai envie de découvrir la plume de Laurent Mauvignier

Continuer -  Laurent Mauvignier



Les éditions de Minuit
2016
240 pages
ISBN : 9782707329837
17.00 €

Présentation de l'éditeur

Sibylle, à qui la jeunesse promettait un avenir brillant, a vu sa vie se défaire sous ses yeux. Comment en est-elle arrivée là ? Comment a-t-elle pu laisser passer sa vie sans elle ? Si elle pense avoir tout raté jusqu’à aujourd’hui, elle est décidée à empêcher son fils, Samuel, de sombrer sans rien tenter.
Elle a ce projet fou de partir plusieurs mois avec lui à cheval dans les montagnes du Kirghizistan, afin de sauver ce fils qu’elle perd chaque jour davantage, et pour retrouver, peut-être, le fil de sa propre histoire.

Une autre plume couronnée d'un prix littéraire, celle de Marcus Malte. Prix Femina 2016.

Le garçon  -  Marcus Malte

Le Garçon

Zulma
14 x 21 cm
 544 pages
ISBN 978-2-84304-760-2
23,50 € 
 Paru le 18/08/16

Présentation de l'éditeur

« Ce roman est une météorite tombée dans les plates-bandes du monde littéraire. » Mona Ozouf, Présidente du jury du Prix Femina

Il n’a pas de nom. Il ne parle pas. Le garçon est un être quasi sauvage, né dans une contrée aride du sud de la France. Du monde, il ne connaît que sa mère et les alentours de leur cabane. Nous sommes en 1908 quand il se met en chemin – d’instinct.
Alors commence la rencontre avec les hommes : les habitants d’un hameau perdu, Brabek l’ogre des Carpates, philosophe et lutteur de foire, l’amour combien charnel avec Emma, mélomane lumineuse, à la fois sœur, amante, mère. « C’est un temps où le garçon commence à entrevoir de quoi pourrait bien être, hélas, constituée l’existence : nombre de ravages et quelques ravissements. » Puis la guerre, l’effroyable carnage, paroxysme de la folie des hommes et de ce que l’on nomme la civilisation.
Itinéraire d’une âme neuve qui s’éveille à la conscience au gré du hasard et de quelques nécessités, ponctué des petits et grands soubresauts de l’Histoire, le Garçon est à sa façon singulière, radicale, drôle, grave, l’immense roman de l’épreuve du monde.

J'ai apprécié le dernier Goncourt et la plume de Leila Slimani, envie de découvrir son premier roman.

Dans le jardin de l'ogre  -  Leila Slimani


Folio 6062
Gallimard La Blanche
Première parution 2014
Parution : 07-01-2016
240 pages
108 x 178 mm
 ISBN : 9782070468188 
Prix : 7.10 €

Présentation de l'éditeur


«Une semaine qu'elle tient. Une semaine qu'elle n'a pas cédé. Mais cette nuit, elle en a rêvé et n'a pas pu se rendormir. Un rêve moite, interminable, qui s'est introduit en elle comme un souffle d'air chaud. Adèle ne peut plus penser qu'à ça.»

Adèle semble heureuse avec Richard, le médecin qu'elle a épousé. Pourtant, elle ne peut s'empêcher de collectionner les conquêtes. Dans le jardin de l'ogre est l'histoire d'un corps esclave de ses pulsions que rien ne rassasie. Un roman féroce et viscéral sur l'addiction sexuelle et ses implacables conséquences.

Un SP, un auteur belge que j'ai envie de découvrir.


Détecteur de mes songes  -  Kenan GORGÜN

gorgun-couv


Quadrature
ISBN 978-2-930538-64-8 (format broché)
ISBN 978-2-930538-65-5 (format ePUB)
128 pages
Livre broché - 16€
ebook - 9.99€

Présentation de l'éditeur


Ce monde-ci a été façonné en sept nuits. Sept nuits de rêves et de cauchemars. Pour ceux qui verraient dans le nombre avancé une allusion biblique, je jure de n’avoir pas fait exprès : j’ai créé et détruit au gré de mon inconscient. Sept nuits. Les plus excitantes de ma vie.

En collaboration avec 

j'avais très envie de découvrir la plume de Baptiste Beaulieu 

La ballade de l'enfant gris -  Baptiste Beaulieu

La ballade de l'enfant-gris

Fayard
Mazarine
Parution : 28/09/2016
EAN : 9782863744444
EAN numérique: 9782863745335
Pages : 416
Format :135 x 215 mm
Prix : 18.00€

Présentation de l'éditeurBook

Onglets Livre



C’est l’histoire de Jo’, jeune interne en pédiatrie à la personnalité fantasque, à qui tout sourit.
C’est l’histoire de No’, un petit garçon de sept ans attachant et joueur, qui est atteint d’un mal incurable et ne comprend pas pourquoi sa maman ne vient pas plus souvent le voir à l’hôpital.
C’est l’histoire de Maria, une mère secrète, qui disparaît à l’autre bout du monde au lieu de rester au chevet de son fils.
Un matin, dans la chambre de l’enfant, survient un drame qui lie à jamais le destin de ces trois êtres.
Jo’ devra tout quitter pour partir sur les traces de Maria et percer ses mystères.

Inspiré par le choc ressenti lors de la disparition de l’un de ses jeunes patients, l’auteur livre une quête initiatique et poétique, semée de recoins obscurs qui s’illuminent. Un magnifique troisième roman, porté par des personnages profondément humains.

« Docteur et conteur […], Baptiste Beaulieu sait raconter des histoires, faire rire et pleurer, conjuguant la trivialité et le merveilleux, la farce et le lyrisme. »
Astrid de Larminat, Le Figaro littéraire


Médecin généraliste de trente ans, Baptiste Beaulieu est l’auteur d’un premier livre best-seller, Alors voilà : les 1001 vies des Urgences (Fayard 2013 ; Livre de poche 2015), qui a reçu le prix France Culture « Lire dans le Noir » et a été traduit en quatorze langues. Son roman Alors vous ne serez plus jamais triste (Fayard 2015 ; Livre de poche 2016) a reçu le Prix Méditerranée des lycéens 2016. Son blog Alors Voilà, pour réconcilier soignants et soignés, compte plus de six millions de visiteurs.

Voilà encore 8 de plus.


vendredi 2 décembre 2016

Bilan de lecture de novembre

Bilan de lecture de novembre.

Novembre devait être québécois car je participais pour la première fois à ce challenge.  Il y a eu du québécois mais pas que....     (comme toujours cliquez sur la jaquette pour avoir les détails, certains articles ne sont peut-être pas encore publiés)






Coup de coeur absolu pour le livre de Bianca Joubert :



J'ai adoré découvrir la série "Magasin Général"






Je l'attendais avec impatience celui-là, tout aussi bon que les deux premiers.



Un primo-romancier à découvrir de toute urgence, attention pépite !

Plus qu'un tome à venir et la série sera complète.


Ma lecture commune du mois


Du belge, un premier roman très réussi pour chacun d'eux




Une belle idée de petit cadeau pour les fêtes


En préparation pour la rencontre du 6 décembre






Et je termine le mois avec la découverte d'un auteur de chez nous.




18 lectures dont quelques bd's  pas mal du tout mais j'étais à la maison durant ce mois.

De belles découvertes, une chouette expérience pour le mois du Québec à refaire sans hésitation.

mercredi 30 novembre 2016

Chaque automne j'ai envie de mourir. Véronique Côté et Steve Gagnon

Chaque automne j'ai envie de mourir

Véronique Côté
Steve Gagnon


Résultat de recherche d'images pour "chaque automne j'ai envie de mourir"


Editeur Setentrion
Collection : Hamac
200 pages
ISBN Papier : 9782894486863
ISBN PDF : 9782896646821
Prix ; 19.95 CAD

Présentation de l'éditeur

«Mais moi on dirait que j'ai pas signé de contrat, je me rappelle pas d'avoir signé ça là, un contrat de gentillesse sociale, pis je me dis que, qu'on se connaisse ou pas, on se parle des fois quand ça nous adonne, pis d'autres fois on se parle pas parce que ça nous tente pas cette fois-là, pis y pourrait comme pas avoir de problème, on pourrait arrêter de se poser des questions pis de se sentir coupable. Pis ça se peut aussi de juste sourire, on sous-estime je trouve les sourires, mais c'est simple, c'est rapide, c'est sobre mais en même temps très chaleureux, ça veut dire ce que ça a à dire.»



Chaque automne j'ai envie de mourir se dresse comme une petite statue bricolée, élevée au milieu de la ville à la mémoire de tout ce qui brille au fond des gens. C'est un hommage fragile à des beautés invisibles à l'oeil nu; le ridicule qui ne nous a pas tués, l'enfance perdue, les tremblements, l'attente, l'amour et le temps.

À travers ces trente-sept secrets qui nous sont confiés, Véronique Côté et Steve Gagnon nous offrent une langue brute et colorée ­derrière laquelle se cachent toute la force et la fragilité du monde.


Véronique Côté, qui a étudié au Conservatoire d'art dramatique de Québec, est comédienne et metteure en scène. Elle a la chance de jouer de beaux rôles à Québec ou en Europe et de mettre en scène des spectacles qui lui font battre le coeur. Chaque automne j'ai envie de mourir est sa première publication.

Originaire du Saguenay, Steve Gagnon est diplômé du Conservatoire d'art dramatique de Québec en interprétation. Comédien et auteur, sa pièce La montagne rouge (SANG) (L'instant même, 2010) a reçu la bourse Première oeuvre en 2008 et a été finaliste aux Prix littéraires du Gouverneur général en 2011.


Mon avis

Pour clôturer ma première participation à Québec en novembre, j'ai choisi un recueil de nouvelles.
Un livre qui a vu le jour de façon particulière.  En effet, en 2009 a eu lieu le "Carrefour International de théâtre de Québec".  A cette occasion, un spectacle déambulatoire gratuit a eu lieu, il s'intitulait "Où vas-tu quand tu dors en marchant ..." 

Le thème étant la nuit était propice à révéler ce que l'on ne dit pas le jour. (ses rêves, ses visions, ses secrets, ses fantômes...)  C'est pour cette raison que Véronique Côté a lancé un appel aux secrets, afin de récolter de la matière pour la création du spectacle.  En retour des centaines de textes insolites, choquants, émouvants, troublants.  Véronique et Steve Gagnon les ont réécrits pour jouer des saynètes de quatre à cinq minutes.  Ensuite est arrivé ce recueil de trente-sept petites nouvelles.

Elles parlent d'amour maternel, de famille, de la perte d'un être cher, de la vie, de ses joies, de ses peines.  Elles sont parfois inégales mais il y a de véritables petites pépites.  C'est souvent écrit comme l'on parle, c'est souvent savoureux.

J'ai aimé particulièrement "La cabane","Couteaux", "Fourmis","Gâteaux", "Glaces", "La lumière"...

Un petit livre à laisser traîner de manière à picorer par ci, par là une petite nouvelle, quelques pages à laisser infuser comme un bon thé, cela prend quelques minutes à peine.


Livre original à consulter sans modération.


Ma note : 8/10

Les jolies phrases

Je voudrais pas être une chauve-souris ou un loup-garou, mais je trouve quand même qu'ils ont compris que la nuit est parfaite pour crier.

"Elle bougera plus jamais parce qu'elle est morte", il a dit ça, et l'idée qu'une chose puisse ne plus jamais revenir est entré dans mon coeur, plus jamais, plus jamais, et j'ai compris d'un coup.  Le corps finit. La vie finit. L'été, l'amour, la maison, les fourmis ont une fin. Les êtres, un jour, arrêtent de bouger.

J'ai appris très tôt que les objets passent. Puis j'ai dû me rendre à l'évidence : les amours aussi passent. Même les grands amours - tout passe.

J'ai perdu du temps. Mais au compte du temps, on ne sait jamais vraiment bien ce qui est gagné ni ce qui est perdu.

Les histoires finissent.  C'est ce qui fait que leur commencement a du sens.

Comme dirait Boudha, ou un moine, ou un poème, rien ne manque, la vie est pleine de tout, tout est là, je veux dire : j'ai jamais manqué de rien, pourquoi, pourquoi j'ai peur que ça s'arrête ?



mardi 29 novembre 2016

Magasin Général Tome 3 et 4

Magasin Général    -   Tripp et Loisel

Tome 3  Les hommes            


Résultat de recherche d'images pour "magasin général tome 3"


Casterman
Adaptation de la traduction : Jimmy Beaulieu
Mise en couleur : François Lapierre
Parution 02/11/2007
82 pages 
24.2 x 32.1 cm
ISBN : 9782203348103


Présentation de l'éditeur


C’est le mois de mars à Notre-Dame-des-lacs. Partout la nature s’ébroue, l’énergie stimule les êtres vivants – les êtres humains comme les animaux. C’est aussi l’époque où les hommes du village reviennent de leur “campagne d’hiver”. Comment vont-ils comprendre et accepter l’irruption dans leur univers de Serge Brouillet, qui s’est mis en tête d’ouvrir un restaurant dans leur village après avoir été recueilli au début de l’hiver par Marie, la veuve du Magasin Général ?



Mon avis

Les hommes reviennent au village et découvrent Serge Brouillet et le restaurant.  Les femmes n'en ont que pour Serge.  Cela ne plait pas aux hommes.  Ils vont tout faire pour l'exclure et boycotter le magasin et le restaurant.  Marie se rebelle et ferme le magasin.  Les autres femmes se rebellent aussi, qui aura gain de cause ?

Un événement inattendu changera la donne..

Ma note : ♥


  ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Tome 4

Confessions 

Résultat de recherche d'images pour "confessions magasin general"

Casterman
Parution 12/11/2008
Adaptation de la traduction : Jimmy Beaulieu 
Mise en couleur : François Lapierre
74 pages - 24 x 32.1 cm
ISBN : 9782203016910
15,50 €

Présentation de l'éditeur

Le printemps est revenu à Notre Dame des Lacs et tout le village se retrouve réuni à l’occasion d’un baptême. Après avoir failli être chassé de la petite communauté, Serge Brouillet, est maintenant parfaitement accepté de tous. Au point de se voir désormais, avec Marie, la jeune veuve du Magasin Général, soumis avec insistance à la question : quand vont-ils donc se marier et régulariser leur situation?

Mon avis


Tout est rentré dans l'ordre au village, et un baptême est l'occasion de réconcilier tout le monde.
Tous souhaiteraient que Marie et Serge régularisent la situation.
Oui mais Serge est différent, le vieux Noël et Joseph Payette l'ont bien compris. Le curé entendra des confessions et avec Noël et Payette ils ruseront pour conserver la paix dans le village.
Plus j'avance dans cette série, plus je m'attache aux personnages. J'adore l'ambiance de ce petit village du Québec dans les années 20.


C'est une série ♥♥




Résultat de recherche d'images pour "confessions magasin general"