vendredi 8 décembre 2017

Entre deux mondes - Olivier Norek

Entre deux mondes     -    Olivier Norek



Entre deux mondes

Michel Lafon
Parution 05/10/2017
Pages : 417
Isbn : 978-2-7499-3226-2
Prix :  19.95€


Présentation de l'éditeur


Ce polar est monstrueusement humain, " forcément " humain : il n'y a pas les bons d'un côté et les méchants de l'autre, il y a juste des peurs réciproques qui ne demandent qu'à être apaisées.
Bouleversant


Fuyant un régime sanguinaire et un pays en guerre, Adam a envoyé sa femme Nora et sa fille Maya à six mille kilomètres de là, dans un endroit où elles devraient l'attendre en sécurité. Il les rejoindra bientôt, et ils organiseront leur avenir.
Mais arrivé là-bas, il ne les trouve pas. Ce qu'il découvre, en revanche, c'est un monde entre deux mondes pour damnés de la Terre entre deux vies. Dans cet univers sans loi, aucune police n'ose mettre les pieds.
Un assassin va profiter de cette situation.
Dès le premier crime, Adam décide d'intervenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il est flic, et que face à l'espoir qui s'amenuise de revoir un jour Nora et Maya, cette enquête est le seul moyen pour lui de ne pas devenir fou.

Bastien est un policier français. Il connaît cette zone de non-droit et les terreurs qu'elle engendre. Mais lorsque Adam, ce flic étranger, lui demande son aide, le temps est venu pour lui d'ouvrir les yeux sur la réalité et de faire un choix, quitte à se mettre en danger.

L'auteur

Résultat de recherche d'images pour "olivier norek"


OLIVIER NOREK, lieutenant de police à la section enquêtes de recherches du SDPJ 93 depuis dix-sept ans, auteur de Code 93, Territoires et Surtensions, trois polars largement salués par la critique et le public. Surtensions a remporté Le Prix Le Point du polar européen en 2016.


Ses autres bouquins :

Surtensions Territoires Code 93

Il nous en parle dans "La grande librairie"



Mon avis

Quelle claque les amis !  Un indispensable !  A lire de toute urgence.
Olivier Norek dont je découvre la plume (je sens que je vais lire les autres) nous propose ici un récit émouvant, poignant parlant d'un sujet sensible : les migrants.

Il nous plonge dans la jungle de Calais avant son démantèlement.  Un endroit où Internet leur faisait miroiter la sécurité pour les femmes et les enfants avant d'atteindre le but ultime : "Youké", UK, l'Angleterre, étant l'Eldorado, la terre de tous les espoirs pour les migrants.

Un récit poignant, dur, très dur parfois qui m'a fait passer par une grande palette d'émotions.

Un récit découpé en parties : FUIR/ESPERER/RESISTER/SURVIVRE et SOMBRER... le parcours de beaucoup de migrants en somme.

Adam Sarkis et sa famille vivent à Damas.  Il est flic infiltré à la Military Intelligence mais depuis le printemps arabe il résiste pour l'armée syrienne libre.  Il vit et voit l'horreur et la torture imposées aux résistants du régime.

Il n'a pas le choix, il doit mettre sa famille à l'abri.  Nora sa femme et Maya sa fille de six ans vont entreprendre le voyage vers l'Europe. Objectif : "la jungle" pour l'attendre en sécurité avant l'étape ultime.  Il les rejoindra.

Bastien est lieutenant de police, il arrive à Calais avec sa petite famille en juillet 216 et intègre son équipe.  Il veut prendre conscience de la situation.  Personne ne rentre dans la jungle, les flics n'interviennent pas là-bas.  Il veut se rendre compte et "apprivoiser" la jungle.  Il la découvre, ses bruits, ses "villages, ses odeurs...  

C'est à l'hôpital suite à une intervention qu'il croisera la route d'Adam et Kilani.  Adam l'arabe qui n'a pu résister à l'horreur et a sauvé Kilani d'un viol commis par les afghans.  Cet enfant soudanais ne le quittera plus.

Il y a beaucoup d'autres choses dans ce récit qui est un excellent page turner, un thriller, parfois très noir mais aussi par moment un récit de littérature blanche.

Des personnages attachants comme Ousmanne par exemple, le chef des soudanais.  Olivier Norek nous décrit bien la difficulté pour la police d'agir dans ce camp car on y trouve "des réfugiés potentiels" à qui on ne donne pas de statut réel , alors à quoi bon punir, réprimer des personnes à qui on ne reconnait aucun statut.

Contradictions, oppositions entre préserver la ville et son économie (le port de Calais), le tourisme et la jungle.

Ce qui fait la force de ce récit c'est l'humanité qui s'en dégage, la véracité des propos.  Chaque personnage nous est livré avec ses zones d'ombres.  Nous sommes continuellement "entre deux mondes", le bien et le mal, l'horreur, la souffrance et l'espoir, la dépossession et l'abondance, l'intolérable et l'acceptable.  Quelle est la frontière entre l'enfance et l'âge adulte, la violence et la solidarité.

Le style est fluide, maîtrisé, très visuel.  Cela sent le terrain.  Olivier Norek a d'ailleurs vécu plusieurs semaines dans la jungle et ses abords pour s'immerger, gagner la confiance des occupants et glaner leurs histoire, leurs expériences, écouter le témoignage des réfugiés mais également ceux des flics.  Tout est vrai dans cette "fiction", il a romancé l'histoire qui se base sur des faits réels.  

C'est un indispensable, à découvrir de toute urgence.

Merci beaucup à Alain et aux éditions Michel Lafont pour cette poignante découverte. J'ai hâte de découvrir les autres récits de l'auteur.

Ma note : sans équivoque un immense coup de coeur ♥♥♥♥♥

Les jolies phrases

C'est normal d'être parano, houbbi, tu es une poule déguisée en renard parmi les loups.

Il ne pourrait pas sauver son pays.  Seules sa femme et sa fille comptaient à présent.  Il allait quitter la Syrie par tous les moyens possibles.  Et que ceux qui diraient qu'il aurait pu se battre pour aider son peuple aillent se faire foutre.  Ou viennent à sa place, dans ce hangar surchauffé, recenser des suicidés aux pieds brûlés et aux dents arrachées.

Cherchez pas, ça n'existe nulle part ailleurs et dans aucun texte de loi.  C'est du fait maison Calais, spécialité locale.  En gros, avec ce statut bâtard, on ne peut pas les interpeller.  Logique, si on refuse de les intégrer à la France, ce n'est pas pour les faire rentrer dans le système judiciaire.  Mais on ne leur donne pas non plus la qualité complète de réfugiés, sinon, il faudrait s'en occuper.  Donc avec cette appellation de réfugiés potentiels, ni on ne les arrête, ni on ne les aide.  On les laisse moisir tranquilles en espérant qu'ils partiront d'eux-mêmes.

Coincés entre la vie terrestre et la vie céleste.  Comme bloqués entre deux mondes.  Ils me font penser à eux, oui.  Des âmes, entre deux mondes.

Nous devenons des monstres quand l'Histoire nous le propose. Nous réussissons même à trouver des ennemis parmi nos propres frères.

- Tous ces migrants, là, c'est comme s'ils fuyaient un assassin en série, qu'ils frappaient à notre porte et que nous, on faisait semblant de pas entendre.
- D'accord, sauf qu'ils sont dix mille à toquer.  Et avec le phénomène d'aspiration, si on ouvre pour ceux-là, dix mille autres se présenteront, puis dix mille autres.
- Je sais, mathématiquement, ça tient, mais humainement, ça bloque toujours...

Tu ne sais pas grand chose de moi, Adam, et c'est bien comme ça.  J'étais soldat.  J'ai tué des hommes, et d'autres qui ne l'étaient même pas encore.  Je n'ai pas eu le choix.  Mais eux aussi avaient un père, qui doit me haïr, ou me chercher. Ca n'a pas de fin.  Nous sommes tellement de personnes différentes dans une même vie. Père, assassin, ami.

Les enfants heureux doivent imaginer leurs monstres, planqués sous le lit.  Au cours de sa vie, Kilani en avait affronté de nombreux, et ceux-là ne se cachaient pas.


Sur le même thème je vous invite aussi à découvrir :

Résultat de recherche d'images pour "patricia damas"https://nathavh49.blogspot.be/2017/09/lopticien-de-lampedusa-emma-jane-kirby.html


mardi 5 décembre 2017

Ils ont rejoint mon Himalaya à lire

Ils ont rejoint mon Himalaya à lire

Bonjour les amis, une Bd et du belge.






















J'attendais avec impatience ce dernier tome... Bonne nouvelle, contrairement au titre de l'album "Le der des der" ... deux nouveaux albums sont annoncés avec "La perspective Luigi"

La guerre des Lulus  "Le der des ders"  
Hautière et Hardoc

La Guerre des Lulus - Tome 5 - 1918, Le der des ders

Casterman
Scénario : Régis Hautière
Dessin :Hardoc
Parution : le 15 novembre 2017
Pages : 64
ISBN : 9782203126305
Prix :  13.95 €

Présentation de l'éditeur

1918

Alors que la Première Guerre mondiale fait rage, les Lulus tentent de survivre en zone occupée. Enrôlés malgré eux par une société secrète, les quatre orphelins sont contraints de se séparer. Cette séparation, la toute première depuis qu'ils se connaissent, pourrait être beaucoup plus longue qu'ils ne l'imaginent...


Une chouette rencontre lors d'un roulade littéraire corsée, j'avais déjà lu le précédent, voici le sixième roman de ma compatriote Martine Rouhart.

La solitude des étoiles  -  Martine Rouhart


Murmure des soirs
219 pages
ISBN 978-2-930657-38-7
Parution : octobre 2017
19 €

Présentation de l'éditeur

Qu’est-ce qui pousse Camille à quitter la vie citadine, pour une maison isolée au fond des bois avec son chat et son lapin ? Un besoin de faire le point, dans une solitude totale. Totale ? Un inconnu frappe à la porte. Que lui veut-il ? Et pourquoi laisse-t-elle, jour après jour, cet homme aux yeux clairs prendre ses aises chez elle ? Un roman lumineux sur l’ouverture aux autres, la beauté des rencontres de hasard et le refus des préjugés.


J'ai toujours dans ma Pal "Vacances obligatoires en famille" à lire .... mais je n'ai pas résisté à la proposition de ce dernier né aux éditions Mols.  Merci à eux et à Micheline.

Une maison bruxelloise     -   Valentine de le Court

Une maison bruxelloise

Editions Mols
Parution : 9/11/2017
Pages 160
Isbn 978-2-87402-237-1
Prix : 17.50 €

Présentation de l'éditeur

« Si Paulo avait été autre chose qu’un pauvre type, Maria-Fernanda n’aurait pas dû quitter le Brésil et jamais elle n’aurait posé les pieds dans une maison bruxelloise. Hélas pour elle, il était le champion du monde des abrutis. »

Mère de famille, devenue femme de ménage par nécessité, Maria-Fernanda sera engagée de façon rocambolesque pour s’occuper de la demeure d’une famille énigmatique dont les membres se laisseront peu à peu approcher au travers d’un foulard parfumé, d’un vase ou d’une lettre oubliée.

Mais que lui veulent-ils en définitive ? Que cherche Maria-Fernanda dans les couloirs ? La réalité a-t-elle quoi que ce soit en commun avec ses rêveries ?

samedi 2 décembre 2017

Bilan de lecture de novembre

Bilan de lecture de novembre

Novembre se termine avec l'arrivée de la neige, il est temps de faire un petit bilan lecture.  Je participais à Québec en novembre, un peu déçue car je n'avais pas pris d'avance, j'ai tout de même découvert 5 romans. J'ai encore de la réserve, je m'organiserai mieux l'an prochain.










J'avais adoré "L'amour et les forets",  j'avais envie de terminer le roman avant de le rencontrer à la librairie Chapitre de LLN.  Je suis partagée, avis à venir.




Ma lecture commune avec Julie était un petit bijou à découvrir "Je me promets d'éclatantes revanches" de Valentine Goby  , à la découverte de Charlotte Delbo.



Un indispensable, une plume à découvrir d'urgence. Mon billet arrive très vite , ne l'attendez pas pour le lire, ce livre est magnifique.




Et puis un premier roman érotique, qui me sort de mes habitudes de lecture.  Une belle hitoire, touchante à découvrir.





Au final un bilan de novembre de 9 découvertes.

Comme toujours un lien en cliquant sur les couvertures lorsque mon billet est déjà publié.

mercredi 29 novembre 2017

Le meurtre de O'Doul'Bridge - Florent Marotta

Le meurtre d'O'Doul Bridge   -  Florent Marotta

Résultat de recherche d'images pour "le meurtre de o'doul bridge"



Taurnada
Collection le french Coach
ISBN : 978-2-37258-030-4 (Papier)
 978-2-37258-031-1 (EPUB & MOBI)
Parution : 07/09/2017
Pages : 248
Prix : 9.99 €
Prix numérique : 4.99 €

Présentation de l'éditeur

San Francisco, sa baie, son océan, sa population cosmopolite. C'est dans cette ville de l'Ouest américain que Michael Ballanger a décidé de se reconstruire. Loin de sa famille en lambeaux, loin de la France où un tueur en série mit sa vie en miettes. Le coach de vie à succès renaît avec la difficulté qui suit la perte d'un être cher. Mais le voilà mêlé au meurtre d'un notable. Au moment de mourir, l'homme a composé un numéro, le sien. Alors la tourmente l'emporte. Réveillant les douleurs du passé.



Merci aux éditions Taurnada pour cette découverte.



Mon avis

Merci à Joël des éditions Taurnada de m'avoir proposé cette lecture.  C'est vrai que j'aime beaucoup l'écriture de Florent Marotta et comme à chaque fois j'ai passé un excellent moment de lecture.

Calvin a décidé de changer de vie, il en est décidé mais une course poursuite et une exécution auront raison de lui.  Avant de mourir, il tente d'appeler quelqu'un, le hasard fait que c'est Michaël Ballanger qu'il contacte.

Michaël Ballanger, aussi nommé "French Coach" a tout quitté il y a quelques années suite à une affaire qui avait décimé sa famille.  Il s'est depuis installé à San Francisco et peu à peu est devenu célèbre.  Il anime une émission de radio et en tant que coach aide ses clients à se reconstruire en affrontant la réalité en face, chose paradoxale car brisé par un drame familial, Michaël se gave de somnifères pour échapper à ses cauchemars qui le hantent.

C'est par ses rêves atroces que nous découvrirons peu à peu qui est Michaël et ce qui a ravagé sa famille...

L'approche est très intéressante, le voile se lève peu à peu pour nous permettre de comprendre ses angoisses, les failles du personnage.

Sa fille Karine débarque.  Il espère pouvoir renouer avec elle mais bien malgré lui, il va se prendre au jeu et enquêter sur la mort de Calvin poussé par Larcher, un flic médiocre immonde, qui indirecte-ment le met en cause.

Kim , une étudiante en psy, ex-call girl de l'âge de sa fille, viendra pimenter la relation avec Karine. On suivra avec bonheur un journaliste un peu parano Sean Milgram.

Les personnages principaux sont présentés.  Que vous dire de plus ?  Que c'est un bonheur de parcourir San Francisco, de vivre l'ambiance des quartiers ; Fisherman's Wharf, le Golden Gate, le cable-car, le quartier de Mission, les maisons victoriennes... tout est tellement bien décrit.

Le livre abordera divers thèmes comme l'homophobie, le pouvoir mais aussi la cyber criminalité.

C'est très agréable à lire, fluide, bien rythmé.  J'ai passé un excellent moment et pris beaucoup de plaisir.  J'espère retrouver bientôt le "French Coach" pour de nouvelles aventures.

Je vous le conseille vivement.

Ma note : 9/10

Les jolies phrases

Tu passes la journée à dire à tes clients de se battre et toi ... Faites ce que je dis et pas ce que je fais.

Il s'était toujours représenté l'enquête judiciaire comme un jeu de piste.  Observer, déduire, faire preuve d'intuition.

Je suis toujours un grand journaliste, nuance.  Je me suis mis à mon compte parce que c'est le meilleur moyen de garder une parole libre.  Le journalisme c'est un monde pourri qui s'évertue à ne surtout pas trop égratigner le pouvoir.

Les enfants.  Les êtres les plus difficiles qu'il n'avait jamais eu à affronter.  Dur d'aimer quelqu'un à ce point et de se sentir à la fois si impuissant.

C'est drôle comme on est souvent plus prompt à croire les puissants que les petits.


Du même auteur je vous propose :

COUVERTURE 




dimanche 26 novembre 2017

Vi - Kim THUY

Vi     -    Kim Thuy

Résultat de recherche d'images pour "vi kim thuy"



Liana Levi
Date de parution : 02-05-2016
14 x 21 cm
144 pages
isbn : 9782867468315
14,50 €

Présentation de l'éditeur

Au temps de l’Indochine, le domaine de la famille Lê Van An englobe d’immenses terres et une vaste demeure où s’affairent près de trente domestiques. C’est là que naît le père de Vi, avec le destin d’un prince comblé que l’histoire va déchoir de son royaume. Dans l’ombre dévolue aux femmes, son épouse dirige d’une main de fer l’exploitation fragilisée par les réformes, puis la guerre. Lorsque Vi voit le jour, le dix-septième parallèle sépare déjà le Nord du Sud. La réunification et la chasse aux possédants l’obligent à fuir son pays sur un bateau de fortune. En quittant Saigon pour Montréal, celle dont le prénom signifie «minuscule» et «précieuse» devra apprendre à apprivoiser la grande vie et ses tumultes. Et à saisir les hasards qui lui ouvriront à nouveau, un jour, les portes du pays natal.

L'auteur nous en parle



Mon avis

Vi, un prénom qui signifie "précieuse minuscule microscopique".  C'est un récit en grande partie autobiographique que nous propose Kim Thuy qui nous parle de son identité double, du passé et du présent.

Un grand-père paternel instruit, juge et propriétaire terrien richissime.  Il a six filles et un garçon; le père de Vi.  La réforme agraire appauvrit la famille.  Il épousera la mère de Vi , une femme de caractère.  Après la guerre du Vietnam , son père sera arrêté et envoyé au camp de rééducation de Thu Duc.  Il en sortira mais abandonnera sa famille, laissant sa femme quitter le Vietnam avec ses trois enfants.

Kim Thuy nous conte les boat-people, les camps de réfugiés en Malaisie.  Vi a huit ans lors de l'arrivée au Canada.

Par des très courts chapitres, nous voyageons aux quatre coins de la planète. C'est l'histoire d'une famille mais aussi celle du Vietnam qui nous est racontée.  On y découvre le poids des traditions, la difficulté de les conserver.  La difficulté pour Vi d'être en désaccord avec sa mère.

Vi retournera dans son pays des années plus tard.

Une belle écriture, poétique.  Des chapitres très courts, trop courts à mon goût.  Des flash, petits souvenirs de récit de vivre.

Je n'ai pas apprécié le récit à sa juste valeur, ces instantanés de vie trop courts sans doute pour que j'accroche, car j'ai lu de façon morcelée dans les transports en commun.  La plume est poétique et je pense que si j'avais lu le récit d'une traite j'aurais un autre ressenti de lecture, peut-être aurais-je lié les éléments de l'histoire autrement.

La plume reste toujours belle et très poétique.

Ma note :  8/10

Les jolies phrases

A l'opposé de la culture occidentale, qui encourage l'expression des sentiments et des opinions, les Vietnamiens les gardent jalousement pour eux ou ne les verbalisent qu'avec beaucoup de retenue parce que cet espace intérieur constitue le seul endroit qui soit inaccessible aux autres.


Heureusement, la vie aime surprendre et changer constamment l'ordre des choses afin de donner à tous une occasion de suivre ses mouvements, d'être à l'intérieur d'elle. 

Dès l'arrivée des premiers chars d'assaut communistes à Saigon, mon grand-père nous a ordonné de brûler les livres à caractère politique.  Les semaines suivantes, nous déchirions aussi les livres d'histoire,  les romans et les recueils de poésie afin d'éliminer au moins une accusation de trahison par la possession d'instruments antirévolutionnaires.

Elle me répétait que, dans l'art de la guerre, la première leçon consistait à maîtriser sa disparition, qui était à la fois la meilleure attaque et la meilleure défense.

Du même auteur j'ai adoré : 


Résultat de recherche d'images pour "man kim thuy"





Le client - Zidrou

Le client     

Zidrou/Man





Dargaud
DESSINATEUR : CAROT MANOLO
SCÉNARISTE : ZIDROU
EAN.9782505016724
Pages : 54
Prix : 14.99 €


Présentation de l'éditeur


À la croisée du polar noir et de l'histoire d'amour, Le Client de Zidrou et Man narre avec sensibilité une histoire dure se déroulant dans le milieu de la prostitution.

Le Client, Augustin Mirales, infiltre le milieu de la prostitution pour retrouver la femme dont il est tombé amoureux, une fille de charme équatorienne, nommée Maria-Auxiliadora Alaya. Après une tentative de fuite du « Paraíso » où elle travaillait, celle-ci a été transférée dans un autre night-club. Augustin, client tenace et très épris, va jusqu'à kidnapper la fille du propriétaire du club de prostituées pour obliger ce dernier à retrouver celle qu'il appelle « son ange déchu ». Augustin aura-t-il assez de sang-froid pour affronter ce milieu hostile et crépusculaire ? Retrouvera-t-il sa bien-aimée ?


Mon avis

Las Vegas, une boîte de nuit, plein de nanas.  La fille du patron, Serena (17 ans) a été enlevée par son prof d'art.  Il aimerait savoir ce qu'est devenue Maria-Auxiliadora Alaya, une équatorienne de 25 ans dont il est tombé amoureux.

Elle travaillait au bar "Paraiso " sous le nom de Shakira.

Arrivée en Espagne, croyant travailler dans un magasin, elle atterrit comme pute dans une boîte de nuit.  Augustin est prêt à tout pour la retrouver, il infiltre ici le monde de la prostitution.

Entre polar et histoire d'amour, une fois de plus un scénario bien calibré, humain et  émouvant.

Ma note : 8.5/10

Pendant que le roi de prusse faisait la guerre qui lui reprisait ses chaussettes

Pendant que le roi de Prusse faisait la guerre qui lui reprisait ses chaussettes ?

Zidrou et Roger



Dargaud
54 pages
Parution : 27/09/2013
EAN.9782505017073
Prix : 14.99 €

Présentation de l'éditeur

Un duo inédit pour un album plein d'humanité et de tendresse : Zidrou et Roger, le dessinateur de Jazz Maynard, signent le one-shot Pendant que le Roi de Prusse faisait la guerre, qui donc lui reprisait ses chaussettes ? Eh bien, c'est sa maman ! Madame Hubeau, elle, s'occupe seule de son grand enfant de 40 ans, Michel, handicapé. Un quotidien certes difficile, mais joyeux et qu'elle assume avec courage et générosité. Un magnifique hommage à toutes ces personnes admirables qui se battent dans l'ombre.


Mon avis

Michel est handicapé suite à un accident de voiture.  Sa maman s'en occupe inlassablement et lui donne un amour et une dévotion inconditionnels.  C'est un album dur à certains instants mais touchant tout en sensibilité ét émotion.

Magnifique.  Encore une petite merveille de Zidrou.

UN ♥ comme souvent avec cet auteur.

mercredi 22 novembre 2017

Tangvald - Olivier Kemeid

Tangvald  -  Olivier Kemeid

Résultat de recherche d'images pour "tangvald olivier kemeid"

Gaïa Editions
Parution le 16 août 2017
Pages : 224
ISBN : 978-2847207910
Prix : 19 €


Présentation de l'éditeur

Peter Tangvald vogua sur tous les océans du globe. Profondément inadapté à la société et au monde du travail, il refuse une vie de week-ends et s'exile sur les mers, bâtit de ses mains son voilier en bois, vit en maillot de bain. Il épouse et épuise sept femmes, dont deux meurent en mer. Tangvald était originaire de Norvège, et apprit à naviguer presque par hasard. S'il fait plusieurs fois le tour du monde, sans équipement radio et à la voile, c'est hors de toute performance ou forme d'hommage aux grands explorateurs. C'est en revanche riche en moments épiques. Il devient ici le personnage d'un roman picaresque : en 1986, dans les eaux troubles de la baie de Boquerón à Porto Rico, Tangvald croise celui qui recomposera son destin hors normes. Fasciné par cette vie tragique et rocambolesque, Olivier Kemeid s'invite avec fièvre dans la légende. Tangvald, ou une vie fantasmée.


Résultat de recherche d'images pour "tangvald peter"     Résultat de recherche d'images pour "tangvald peter  artemis"

Le Dorothea                                                                     L'Artemis


L'auteur nous parle de son livre



Mon avis

Merci à Ariane de la librairie TULITU spécialiste en lectures québécoises de m'avoir proposé ce premier roman de la rentrée littéraire en préparation à Québec en novembre.  C'est la rencontre d'une personnalité et un voyage extraordinaire que je vous propose.

Per Tangvald est né en Norvège.  Très jeune il apprend à naviguer presque par hasard.  Après la guerre, Per qui très vite prendra le prénom de Peter quitte tout pour les Etats-Unis.  Il travaillera dans une usine de moules à outils pour vivre.  Quelle ne sera sa surprise lorsque ses parents le rejoindront pour créer "Tangvald & fils, moulages et compagnie manufacturière".  Mais Peter ne tient pas en place.  Il prend la mer, rencontre Edward Allcard (architecte naval et marin de légende) qui deviendra son ami.

En 1957, une course de voiles le conduit le premier aux Antilles.  L'appel du large est trop fort, il deviendra circumnavigateur.  Liant l'alimentaire au vital, il s'installera pour vivre son rêve à Cayenne pour construire seul son voilier "L'Artémis de Pytheas" qui l'emmènera avec Simonne faire le tour du monde.

Peter Tangvald c'est aussi le Casanova des mers, 8 femmes - les 8 chapitres - marqueront sa vie.  J'ai beaucoup aimé la dévotion de Simonne qui partagera dix ans de sa vie et naviguera avec lui.

La santé fragile de Tangvald, son inconscience à braver les éléments, les tempêtes, les pirates ne l'empêchent pas de vivre à fond, d'être épris de liberté au prix de sa vie.  C'est un Tangvald toujours amoureux de femmes très jeunes, déchiré par les tragédies  et la perte de deux de ses amours en pleine mer, d'un père lié au destin de son fils Thomas à qui il voue un amour sans concession que nous propose de rencontrer Olivier Kemeid.

Un lien très fort l'unissant à Thomas, le fils rencontré par l'auteur lorsqu'il avait 10 ans en avril 1986 dans la baie de Boqueron.  Ce premier roman lui est dédié.

Quel voyage les amis, quel beau voyage à travers le monde.  Un récit picaresque reconstitué par le journal que tenait l'auteur mais aussi grâce aux deux livres publiés par Peter "Sea Gipsy" et "At any cost : love, life and death at sea" publié par Per Tangvald.  (Les liens en cliquant sur les couvertures en dessous de l'article).

Partez à la découverte de ce circumnavigateur hors du commun pour qui la soif de liberté a mené à la mort.

Les phrases sont parfois kilométriques comme les distances parcourues mais très belles. J'ai appris beaucoup de choses.  J'ai également apprécié les digressions qui m'ont appris beaucoup de choses et donné envie d'en apprendre plus.

Un récit passionnant que je vous recommande vivement.


Ma note : 9.5/10

Résultat de recherche d'images pour "tangvald peter  artemis"
Peter, Lydia et Thomas Tangvald




Peter Tangvald building L'Artemis de Pytheas

Construction de l'Artemis à Cayenne

Les jolies phrases

... Assez vite il met le grappin sur un voilier de 32 pieds, le Dorothea,qui précise Tangvald n'était pas la plus belle des embarcations mais reprécise-t-il, il en va des embarcations comme des femmes, la plus belle ne fera pas nécessairement la meilleure, ce qui vous donne une idée de son rapport aux femmes, et aux bateaux aussi.

... il ne faut jamais aider les fous dans leur folie, tout au plus peut-on acquiescer gentiment, hum, oui oui, surtout ne pas contrarier, mais ne rien faire non plus.


...mais ne sommes-nous pas en quelque sorte tous condamnés à l'errance perpétuelle, seul diffère le moyen de transport, ...

... je suis le seul maître à bord après Dieu et comme Dieu est mort je suis le seul maître point final ...

Que fait-on au paradis ?  C'est un peu la question que se posent Peter et Simonne après quelque temps passé à Tahiti, d'autant plus que le soi-disant climat paradisiaque des îles du Sud commence à leur tomber sur les nerfs - il y a sans cesse un embêtement au paradis, un serpent qui vient vous emmerder, une femme de mauvaise vie qui vous propose de croquer dans une pomme, on dirait que l'éden attire des gens peu recommandables, tout le monde veut souiller  les lieux des délices, tandis qu'en enfer, nous devons au moins nous en consoler, plus de souillure possible, ça calme les énervés, tous sont d'accord pour détester leur environnement, il y a une solidarité des ébranlés, oui les concerts les plus harmonieux des voix humaines se retrouvent dans la litanie des gémissements et non dans les odes à la joie.

Peter a un dicton formidable : s'il avait le temps, un homme seul pourrait construire les pyramides.





Les livres de Peter Tangvald  (lien en cliquant sur les couvertures).


Résultat de recherche d'images pour "tangvald peter"   


Premier roman







mardi 21 novembre 2017

Ils ont rejoint mon Himalaya à lire

Ils ont rejoint mon Himalaya à lire




Des cadeaux d'anniversaire , un service presse et un craquage BD; bilan + 7

Je l'attendais, lecture prévue le mois prochain :

Origine    -   Dan Brown

Résultat de recherche d'images pour "origine dan brown"


JC Lattès
EAN : 9782709659802
Parution : 04/10/2017
576 pages
23.00 €

Présentation de l'éditeur

Robert Langdon, le célèbre professeur en symbologie, arrive au musée Guggenheim de Bilbao pour assister à la conférence d'un de ses anciens élèves, Edmond Kirsch, un éminent futurologue spécialiste des nouvelles technologies.
La cérémonie s'annonce historique car Kirsch s’apprête à livrer les résultats de ses recherches qui apportent une réponse aux questions fondamentales sur l'origine et le futur de l’humanité.
Mais la soirée va brusquement virer au cauchemar. Les révélations de Kirsch risquent d'être perdues à jamais. Contraint de quitter précipitamment Bilbao, Langdon s'envole pour Barcelone en compagnie d'Ambra Vidal, la directrice du musée. Ensemble, ils vont se lancer en quête d'un étrange mot de passe qui permettra de dévoiler au monde la découverte de Kirsch.
Mêlant avec bonheur codes, histoire, science, religion et art, Dan Brown nous offre avec Origine son roman le plus ambitieux et le plus étonnant.

Traduit de l’anglais par Dominique Defert et Carole Delporte

Merci Nath pour ces deux albums

Culottées  -  Pénélope Bagieu

Résultat de recherche d'images pour "culottées bd"Résultat de recherche d'images pour "culottées bd"

Gallimard
Volume 1

Genre : Société
Date de parution : 22 / 09 / 2016
144 pages
19,5 €
190 x 260 mm
ISBN : 9782070601387



Guerrière apache ou sirène hollywoodienne, gardienne de phare ou créatrice de trolls, gynécologue ou impératrice, les Culottées ont fait voler en éclats les préjugés.

Quinze portraits de femmes qui ont inventé leur destin.


Volume 2
Genre : Société
Date de parution : 26 / 01 / 2017
168 pages
20,5 €
190 x 260 mm
ISBN : 9782075079846



Sonita, rappeuse afghane et exilée militante; Thérèse, bienfaitrice des mamies parisiennes; Nellie, journaliste d'investigation au XIXe siècle; Cheryl, athlète marathonienne; Phulan, reine des bandits et figure des opprimés en Inde... Les Culottées ont fait voler en éclat les préjugés.
Quinze nouveaux portraits drôles et sensibles de femmes contemporaines qui ont inventé leur destin.

Une enquête intéressante menée par Alessandra d'Angelo

Prostituées alimentaires  -  Alessandra d'Angelo

Résultat de recherche d'images pour "prostituées alimentaires la boîte à pandorre"

La boîte à Pandore
Parution 09/11/2017
200 pages
ISBN  978-2875573070

Présentation de l'éditeur

Aujourd’hui, avec la stagnation du pouvoir d’achat, des femmes, souvent mères mono parentales, se retrouvent dans l’obligation ponctuelle de pratiquer le « hard discount » pour se nourrir et nourrir leurs enfants. De jeunes étudiantes, en mal d’un logement décent à prix raisonnable, rentrent dans la spirale du « logement contre sexe ». D’autres enfin, les « sugar babies », accompagnent de riches hommes d’affaires pour financer leurs études. Nourrie de témoignages chocs collectés, l’auteure lève le voile sur un tabou devenu réalité sociale : la prostitution alimentaire. Ici, le plaisir a fait place au besoin. Nietzsche affirmait que « le corps social sécrète de la moraline ». Cette morale doit être aujourd’hui dépassée pour faire face à des phénomènes contemporains nouveaux interpellant par leur gravité économique. Il est devenu, en effet, trop simpliste à notre époque de concevoir la vente de son corps comme une simple affaire de cuisses écartées pour satisfaire une prise de corps contre rémunération. Mais, avec l’avènement d’une inflation avérée depuis quelques années, cet indicible luxure séculaire ne peut plus se résumer, par un clivage simpliste et politiquement correct, à une alternative réductrice qui opposerait le vice à la vertu.

Alessandra d’Angelo est juriste de formation, titulaire d’un Master en Droit Européen, ex-avocate au Barreau de Bruxelles, journaliste d’investigation judiciaire, chroniqueuse radio conférencière et auteur. Depuis 2010, elle s’intéresse tout particulièrement aux phénomènes d’exclusion sociétale sous toutes leurs formes, avec en point d’orgue la radicalisation. Elle est l’auteur de « Ma liberté d’expression et eux », « Case prison, un jeu d’échec », «Présumé Coupable», «L’Affaire Lhermitte - Chronique d’un drame annoncé». Elle est la fondatrice de l’antenne belge de l’organisation « Innocence Project » (2015), une association américaine qui se bat contre les erreurs judiciaires, et cofondatrice de « Éduc-actions » (2016), une association qui sensibilise les adolescents en décrochage à la non-violence et au vivre-ensemble.

J'ai craqué pour 3 bd's  -  trois séries que je suis

Shi   2. Le roi démon  -   Zidrou et Homs

Résultat de recherche d'images pour "shi  le roi démonzidrou"

Dargaud
DESSINATEUR : Homs
SCÉNARISTE : Zidrou
COLORISTE : Homs
Pages : 56
EAN : 9782505067054
Prix : 13.99 €

Présentation de l'éditeur

Sept mois se sont écoulés depuis les événements du Crystal Palace. Jay et Kita vivent chacune l'enfer : la première, mariée de force, la seconde, contrainte à se prostituer. Jour après jour, la haine les consume, elles qui maudissent leur destin et cette société qui écrase les femmes et les pauvres. Mais l'heure de la revanche a sonné. Et celle-ci pourrait bien s'incarner dans des clichés compromettants qui risquent de faire voler en éclats l'empire britannique.

Le réveil du démon approche. Qu'il déverse son pouvoir et sa colère sur ce monde d'hypocrisies. Que vienne le règne du Roi Démon ! Est-ce là l'origine de « Shi », cette organisation terroriste qui, aujourd'hui, venge la veuve et l'orphelin ?

Les vieux fourneaux  4. La magicienne  

Lupano et Cauuaet

Résultat de recherche d'images pour "les vieux fourneaux tome 4"

Dargaud
Sortie 10/11/2017
DESSINATEUR : Paul Cauuet
SCÉNARISTE : Wilfrid Lupano
COLORISTE : Paul Cauuet
56 pages
EAN 9782505065425
Prix : 11.99 €

Pour terminer le premier cycle de "Les chemins de Compostelle"

Les chemins de Compostelle    -  Servais
4. Le vampire de Bretagne

Les chemins de Compostelle - tome 4 - Le vampire de Bretagne
Dupuis
Parution : 13/10/2017
Pages : 80
Isbn :  978280017046
Prix : 16.50 €

Présentation de l'éditeur

Blanche, la passionnée d'alchimie, et Alexandre, l'alpiniste qui escalada Notre-Dame en hommage à sa fille et à sa femme, décident de poursuivre ensemble leur route vers la majestueuse cathédrale de Chartres, chef-d'oeuvre romano-gothique aux deux visages. Tous deux espèrent y trouver des réponses à leurs interrogations.

À des kilomètres de la capitale, la religieuse Céline et Angelo, suspect dans une affaire de meurtre, se confrontent à l'occasion d'une halte le long des rives de la Sèvre nantaise. Les secrets planent toujours autour du mystérieux individu, recherché pour un crime qu'il affirme n'avoir pas commis. Céline lui accordera-t-elle sa confiance, elle qui se rend à Compostelle pour y éprouver sa foi religieuse ? Au coeur de la forêt, d'inquiétants rituels se profilent...

Jean-Claude Servais continue son voyage vers Saint-Jacques et son exploration de ses personnages, avec les régions de France pour toile de fond. Teinté de métaphysique, singulièrement humain, son récit dresse un panorama fascinant du terroir français et de ses patrimoines architecturaux, gastronomiques et culturels.