dimanche 7 janvier 2018

L'île aux remords - Quella-Guyot -Morice

L'île aux remords     Quella-Guyot/Morice

BD L'ILE AUX REMORDS

BAMBOO Edition
Grand Angle
Scénario : Didier Quella-Guyot
Dessins-Couleurs : Sébastien Morice
Parution : 04 octobre 2017
Pages ; 80
ISBN : 972818942901
Prix : 18.90€

Présentation de l'éditeur


Il a fui un passé qui n’était pas le sien.


Un fils revient au pays après 25 ans sans avoir donné la moindre nouvelle à ses parents qu’il a quittés brutalement pour entrer dans l’armée. « Viré » d’Indochine par le Vietminh, il a fini par s’installer près de « chez lui », sans pour autant renouer vraiment avec son père, veuf, qui vit encore dans ses collines des Cévennes. C’est à la faveur des terribles inondations de 1958 qu’ils vont se reparler, remonter le temps, refaire l’histoire, leur histoire.

Mon avis

Un grand merci aux Editions Bamboo -Grand Angle et Masse Critique de Babelio pour ce magnifique album que j'avais très envie de découvrir.


Tout commence le 30 novembre 1958 dans les Cévennes, le Gardon est en crue, des inondations gigantesques sèment dévastation et mort sur leur passage. Jean Pujol est médécin au village, il quitte tout précipitamment et part dans les collines au secours de son père .


Cela fait vingt-cinq ans que Jean avait tout quitté pour entrer dans l'armée coloniale.

L'eau encercle les collines, elles deviennent comme une île, Jean et son père sont contraints de se parler. C'est l'occasion pour Jean de découvrir une histoire familiale compliquée.


Jean apprendra ce qui s'est réellement passé avant sa naissance, il expliquera à son père, les raisons de sa fuite, la vie qu'il a passé en Guyane et à Paulo Condor en Indochine.


Un album magnifique à tout point de vue ! Le graphisme et les couleurs de Sébastien Morice sont superbes, le scénario de Didier Quella-Guyot est instructif et très bien écrit.


Au delà des secrets de famille, ce tandem nous fait découvrir une partie de l'histoire des colonies françaises, l'histoire des bagnes et ses travaux forcés. L'histoire d'un peuple dévalorisé, maltraité, luttant juste pour sauver son pays mais aussi la vision divergente du colonisateur.


Les deux dernières pages présentent une documentation sur les Annamites, les bagnes et les travaux forcés.


Ce magnifique album nous fait ressentir les sentiments liés à la peur de s'engager dans la parenté.


Un récit très intéressant à découvrir.


Ma note :


Les jolies phrases


On n'a qu'une vie et il y a des millions de terres inconnues ! Un vrai supplice ! Rien que pour ça, je crois pas en Dieu !


La parenté, fiston, c'est dans la tête, beaucoup dans la tête, c'est comme des ponts entre les îles !


Coloniser c'est prendre la terre des autres.

Du même auteur j'ai aimé :

Avis et résumé en cliquant sur la couverture

BD FACTEUR POUR FEMMES




1 commentaire:

scarlett21 a dit…

Je l'ai lu ce soir, je partage totalement ton avis <3